HÖJA: le nouveau nid douillet du Marais?

Image

Deux architectes et un professionnel de la pâtisserie, l’amour de la culture scandinave, de la nature et des voyages, un emplacement idéal dans le cœur du Marais, bim-bam-boum, HÖJA voit le jour.

Ouvert depuis une dizaine de jours seulement, Ana, la manager, nous donne l’impression d’être la doyenne du quartier tant son accueil est chaleureux.

Image

Au delà de son sourire qui s’est largement répandu sur tous les visages pénétrant les lieux, elle réussit à transmettre les valeurs phares de sa cuisine et de son établissement: de la qualité, de la qualité et de la qualité! Grâce à son chef pâtissier et son cuisinier, le choix entre l’assiette du moment, les sandwiches, salades ou pâtisseries est à l’image du jour et de la saison: rayonnant de subtilité.

Image

Au premier abord on a envie de leur reprocher d’avoir pensé trop petit au vu du nombre de places assises limitées, mais Ana et son équipe nous ont devancés…En effet, un salon à l’étage, tout aussi charmant que le rez de chaussé, attend les plus cosy et les plus délicats d’entre nous.

Image

Ne partons surtout pas les mains vides, petit spot épicerie à coté de la caisse, histoire de bien devenir addict et de revenir vite pour les prochaines découvertes.

Image

 

HÖJA, 97 rue vieille du temple
75003 Paris

Ouvert du mardi au dimanche.

Pierrot, notre cher ami Pierrot- Paris 2ème

Chez Pierrot…
Du bonheur, du bonheur, du bonheur…
Très français…a la fois très sud-ouest et très parisien. Familial et sophistiqué, de bon gout mais sans manières, on peut y venir sur son 31 mais se sentir comme à la maison.

Le personnel, bien que souvent débordé, ne se laisse pas envahir par la tension ou la folie des rush. Toujours un vrai sourire et l’attention qu’il faut pour le client.

A la carte, de la viande et du poisson sous toutes leurs formes. Des recettes authentiques élaborées avec raffinement. Les frites maisons peuvent se manger avec les doigts, tout en sirotant élégamment une bonne bouteille de rouge.

Et quand vient le dessert…la fierté gastronomique de la France atteint son paroxysme.  Des pâtisseries faites maison, cela va sans dire, d’une qualité exquise. Toujours en respectant la tradition (éclairs, tartes, mille feuilles, profiteroles, crèmes brûlées, etc), chaque nouvelle bouchée se vit comme un retour vers le futur tellement il est inenvisageable de vivre sans retourner Chez Pierrot.

Pierrot – ouvert du lundi au samedi midi et soir
18 rue Etienne Marcel
75002 Paris
métro Etienne Marcel (4) ou Sentier (3)
01 45 08 00 10
 
restaurant-pierrot-0